Economy

Africa Digital Expo : Huawei s’ Engage à Outiller Davantage les Jeunes En Économie Numérique

C’est au cours d’une rencontre en ligne ou encore au webinaire organisé le 27 mai 2021, que le géant des TIC a réaffirmé son engagement  à accompagner davantage les jeunes africains dans les formations.

 

 

La Directrice des Relations publiques de Huawei zone CEMAC, Edmonde Djiokeng Teboh au cours d’un webinaire dénommé : « Digital : la clé de la renaissance des PME » a une fois de plus porté au plus haut la voix de l’entreprises des technologies de l’information et de la communication, Huawei.

 

La rencontre en ligne qui réunissait des cadres et responsables de diverses nationalités sur le continent Africain a permis de mettre en exergue la place du numérique dans les petites et moyennes entreprises(PME).

 

Prenaient part à cet échange de haut niveau des responsables des gouvernements et d’organisations de renoms à l’instar de Kouassi Kouamé Brice, Secrétaire d’État au ministère de la Fonction publique en Côte d’Ivoire, Zakaria El Moujahid, Directeur Ecosystème Digital de l’Agence digital du développement au Maroc, Jean Marie Louis Bagda, Directeur Général de l’Agence de promotion des PME au Cameroun, sous la modération de Cathie-Rosalie Joly du cabinet Bird & Bird basé en France.

La porte-parole de Huawei a cette rencontre, Edmonde Djiokeng Teboh s’est appesantie sur : Comment profiter de l’extraordinaire potentiel de la digitalisation pour développer et moderniser la PME africaine ? Les freins à cette digitalisation et comment les surmonter, les infrastructures technologiques sont nécessaires pour accompagner ce processus, l’importance d’instaurer une culture digitale au sein des managers des PME, entre autres.

 

Dans ses propos, Edmonde Djiokeng Teboh a souligné l’importance de l’économie numérique dans les petites et moyennes entreprises.

 

Elle dit : « C’est vrai que la situation de COVID-19 est venue nous révéler l’importance du digital, mais je pense aussi que pour rejoindre les propos de Monsieur Zakaria toute à l’heure, il y’a un souci effectivement de formation à la base. Le COVID est venu nous réveiller, réveiller les jeunes sur le fait qu’ils avaient un outil qu’ils pouvaient utiliser en temps de crise sanitaire mais combien ont pu faire efficacement l’usage de ces plateformes qui s’offrent à eux ou qui ont  toujours existé ?… »

 

Durant le webinaire, la Directrice des Relations Publiques de Huawei Cameroun zone CEMAC a également expliqué qu’il était nécessaire d’investir dans le numérique pour favoriser une automatisation et améliorer les capacités numériques et de gestion des risques des PME.

«… Je commence par là pour dire qu’on a un souci de formation à la base et je continue en disant que l’importance ou l’impact du numérique se révèle lorsque les entreprises ou les PME elles-mêmes qu’à travers le numérique elles peuvent mieux rentabiliser leurs entreprises. Elles peuvent créer une meilleure communication elles peuvent créer une meilleure visibilité, elles peuvent à partir d’une localisation avoir des investisseurs qui sont dans d’autres pays… Elles peuvent créer des investissements, elles peuvent augmenter leurs chiffres d’affaires et peuvent créer une notoriété pour leurs entreprises… » Dixit Edmonde Djiokeng Teboh.

 

Bien étant déjà connu, il faut souligner que Huawei est pleinement engagé dans la formation des jeunes dans le domaine des TIC, via différents programmes d’accompagnement et initiatives telles que TECH4ALL, Seeds for the Future et ICT Academy ; afin de les former aux métiers du numérique et de faire émerger les talents de demain. C’est en droite ligne avec tous ces programmes que Huawei continue de s’atteler à former des jeunes aux  TICs. Le géant mondial des TICs a mis sur pied le programme de formation Huawei ICT Academy dédié aux Universités et ouvert à l’international. A travers ce projet, les Universités participantes accèdent à des cours de TIC dispensés par des instructeurs de Huawei agréés. Là où l’essor technologique est en perpétuel mouvement, il est nécessaire de se mettre à jour afin d’assurer la transition numérique.

 

Il est à noter que l’académie Huawei prépare les élèves à relever les défis et à saisir les opportunités créées par l’évolution rapide et les innovations multiples de l’industrie des TIC, et produit des ingénieurs multi-qualifiés, à même de travailler sur les technologies actuelles et du futur. Elle vient combler l’écart qui existe entre l’industrie et le milieu universitaire, en améliorant les possibilités pour les employeurs de trouver des personnes ayant les compétences requises par l’industrie. Un partenariat gagnant pour le Cameroun et bien d’autres pays Africains qui par des accords qui ont été liés à Beijing bénéficie de ces appuis de Huawei.

 

Il est important tel que l’a relevé Mme Djiokeng Teboh, de former les responsables d’entreprises à la digitalisation ou encore au numérique comme outil de développement de leurs entreprises. Car la culture digitale instaurée dans la PME permet une dynamique d’intégration des enjeux qui profite à tous.

 

Tel que l’indique les experts, la viabilisation d’une entreprise passe par sa digitalisation et son besoin d’être à la pointe technologique.

 

 

 

 

 

 

Elise Kenimbeni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *