Society

Autonomisation des Jeunes : MINJEC et Banque Mondiale en Synergie

Le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique a accordé une audience virtuelle à l’équipe de la banque mondiale afin d’harmoniser le projet sur l’inclusion économique et emplois des jeunes.

 

Le patron du département ministériel en charge des questions de jeunesse et d’éducation civique, Mounouna Foutsou a accordé ce vendredi 26 mars 2021, une audience virtuelle à l’équipe de la banque mondiale au Cameroun.

Les échanges ont débuté avec le mot de bienvenu du ministre et ensuite se sont enchainés avec a prise de parole de Monsieur Abdoulaye Seck, co-organisateur du projet. Il a établi les objectifs de leur équipe qui va se focaliser sur l’investissement dans l’autonomisation des jeunes, l’amélioration des conditions de vie des personnes vulnérables et atténuer les risques des éléments de conflits entre autres.

De ces échanges l’on a noté également que par la suite, il sera question de définir les actions du ministère de la jeunesse et de l’éducation civique (MINJEC), pour l’inclusion économique et l’emploi des jeunes. Les résultats et conclusions de ce projet de développement humain seront ainsi présentés.

L’intervention du ministre a renseigné l’assistance sur plusieurs axes d’actions menées par son département ministériel afin d’opérationnaliser les projets et programmes en faveur des jeunes. Le ministre indique que, ces différentes initiatives prises en faveur des jeunes visent à mettre à la disposition des jeunes toutes les informations. A cet effet, un observateur national de la jeunesse a été développé, de même que le PTS-JEUNES qui vient appuyer les aspirations des jeunes.

Mounouna Foutsou a souligné le fait que, les centres multifonctionnels pour la promotion des jeunes (CMPJ), étant des guichets pour l’orientation et l’intermédiation des jeunes qui propose un renforcement de capacités des jeunes au travers de leurs programmes. De ce fait, il a fallu renforcer les équipements et les infrastructures de ces CMPJ.

Carine Cléry, de l’équipe de la banque mondiale a présenté au MINJEC les conclusions préliminaires de la mission, plus particulièrement les objectifs et les composantes de ce nouveau programme de la Banque Mondiale autour du Capital humain et de l’inclusion économique.

De sa présentation l’on note que le volet de la protection sociale évoque les conflits, le choc climatique, la création d’emploi et la cohésion sociale.  Aussi, la composante numéro 3, se basant sur le diagnostic du secteur privé réalisé par le groupement d’affaires du Cameroun-GICAM sur plusieurs enquêtes, soutient l’employabilité des jeunes.

Pour l’équipe de Milène Rosalani, Joseph Bessong et Jean Michel Lobé, il s’agit d’identifier les jeunes diplômés issus du secondaire  et universitaire, les jeunes entrepreneurs qui sont des femmes, populations déplacées etc. Parlant de l’inclusion des femmes, un accent a été mis sur ce volet.

Ces jeunes seront mis en relation avec des entreprises à travers des programmes d’apprentissage et de formation qui permettront qu’ils acquièrent des compétences afin d’être intégrés par ces entreprises.

Durant cette audience, le MINJEC a mis un accent sur l’effectivité des CMPJ incurbator, du FONIJ, du programme national du volontariat, du Youth Connekt, qui permettent de créer une synergie et faire en sorte que les jeunes bénéficient de toutes les opportunités offertes. Des objectifs bien visés par la mission de la Banque Mondiale qui est en droite ligne avec les ambitions du MINJEC.

Mounouna Foutsou, a par la même occasion réitère sa gratitude à la Banque Mondiale pour avoir associé le MINJEC à cette réflexion et notamment pour son choix envers la cible jeune dont l’encadrement est l’une des priorités majeures du gouvernement. Ainsi le diagnostic de 2015 sera soumis à la direction de cette équipe pour la préparation de la stratégie nécessaire.

Le Ministre de la jeunesse et de l’éducation civique a donné des orientations afin que les projets et programmes concernés  soit véritablement impliqués dans les différentes composantes  suscitées par le projet émis par la Banque Mondiale.

 

 

 

 

 

 

 

TimesNews2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *