Economy

Budget 2021 : Gabriel Dodo Ndoke, la Qualité pour réussir les Grands Projets Transformateurs de la SND 2030

Gabriel Dodo Ndoke, ministre des mines, de l’industrie et du développement technologique était face à la commission des finances et du budget de l’assemblée nationale ce 2 décembre 2020.

 

Comme tous les patrons des différents départements ministériels, le ministre des mines, de l’industrie et du développement technologique (Minmidt) s’est prêté à l’exercice habituel, celui de défendre son budget pour l’année 2021.

Gabriel Dodo Ndoke a présenté à la commission des finances et du budget, que préside l’honorable Rosette Ayayi, les grandes lignes qui vont sous-tendre le budget de neuf milliards cent quatre-vingt et seize millions (9 496 000 000) FCFA alloué à son département ministériel.

Selon le ministre Dodo Ndoke, il est question de se projeter sur certains grands axes en droite ligne avec les orientations du Président de la République.

Il a indiqué, entre autres, la poursuite de la maturation et la priorisation des grands projets transformateurs dans le cadre de la stratégie nationale de développement (SND) 2030.

En terme de grands projets figure par exemple le projet de technopôle agro-industriel de Ouassa Babouté qui couvre six régions du pays. Ce projet permettra de créer plus de 2.000.000 d’emplois sur 10 ans. En 2021 il sera question d’identifier et d’organiser les bassins de production, de recruter un promoteur pour la réalisation des études architecturales et d’ingénierie et l’opérationnalisation de ce projet tel que souligné par le ministre dans sa présentation.

Durant l’année 2021, il sera également question de développer l’industrie pharmaceutique locale qui va permettre de valoriser la médecine traditionnelle et le patrimoine thérapeutique national ; mettre en œuvre de manière coordonnée les différents piliers du plan directeur d’industrialisation (PDI) en veillant à une plus grande transformation des matières premières locales et des produits de consommation de masse, notamment, dans le domaine de l’agro-industrie, du textile, des mines, de la métallurgie et de l’industrie pharmaceutique et biomédicale ; achever et opérationnaliser les premières zones économiques prioritaires notamment à Douala, Kribi, Limbe et Maroua. 

Le ministre Gabriel Dodo Ndoke a tenu à souligner le fait que l’accent sera de mise sur la qualité des produits industriels.

Il dit: « nous allons améliorer l’offre de qualité de nos produits industriels à travers le renforcement de l’infrastructure qualité avec l’agence nationale de normalisation. Comme vous devez le savoir peut-être, qui a gagné depuis 2019 de nouvelles compétences à savoir le  contrôle sur le  terrain  de la qualité des  produits. Et nous avons mis en priorité le renforcement de cette offre d’infrastructures de qualité et la construction  d’un laboratoire… »

La riposte contre la Covid-19 fait aussi parti des activités que le Minmidt compte poursuivre pour l’exercice 2021.

 

Malgré les vastes chantiers du Minmidt, le budget 2021 connait une baisse. Le budget initial  pour l’exercice 2020 était de 10 325 millions FCFA. Le collectif budgétaire intervenu le 03 juin 2020 a entrainé une baisse de 1 milliard 988 millions FCFA tous programmes confondus. Six(06) projets ont ainsi été affectés et n’ont pu être exécutés.

Le taux d’exécution du budget ainsi ajusté au 10 novembre se présente comme il suit: budget de fonctionnement : 83,19% ; budget d’investissement : 63,46%. Le taux d’exécution globale du budget du ministère des mines au 10 novembre 2020 est de 80,62%.

 

 

 

 

 

 

Elise Kenimbeni

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *