Society

Journée des Défenseurs des Droits Humains : Mobilisation massive le 15 Juillet 2020

 

 Les défenseurs des droits humains se sont réunis à Yaoundé le 02 juillet 2020 dans le but de peaufiner les activités liées à cette journée au Cameroun.

C’est au cours d’une séance de travail qui aura duré plus de deux heures de temps, que les acteurs de la société civile, représentant les différentes organisations non gouvernementales et associations ont échangé sur des nouvelles stratégies à mettre sur pied afin de mobiliser près de 10.000 personnes le 15 juillet 2020, journée commémorative de lutte contre les violences faites aux défenseurs des droits humains au Cameroun.

Pour cette année 2020, l’organisation générale de cette journée est portée par Défenseurs Sans Frontières (DSF) sous le thème : « DDH face au nouveau défi : COVID-19 ».  La journée a pour objectif général de  contribuer à la reconnaissance du rôle du défenseur des droits humains en cette période de crise sanitaire mondiale COVID-19.

 Il sera question du 13 au 15 juillet 2020 de mettre un accent sur une campagne virtuelle afin d’impacter un grand nombre d’internautes sur le plan national et international. Ceci à travers le « Buzz du défenseur » produit par Steeve Fah un influenceur web, un spot de sensibilisation et un documentaire sur les défenseurs des droits humains. Malgré le contexte sanitaire qui prévaut, trois autres articulations majeures sont mis en exergue pour cette journée qui se veut historique depuis 2015. Il s’agit de la tenue en nombre limité d’un atelier sur le DDH, une conférence-débat, une excursion et la remise d’un don spécial COVID-19 dans une prison.

La journée commémorative de lutte contre les violences faites aux défenseurs des droits humains dans la société camerounaise célébrée tous les 15 Juillet depuis 2015, est une initiative des organisations de défense des droits humains. Cette journée puise son essence des violences et abus persistants des droits humains au Cameroun notamment l’assassinat de l’ex-Directeur Exécutif de la Cameroonian foundation for AIDS (CAMFAIDS), le défunt Eric Ohena Lembembe le 15 Juillet 2013 dans son domicile à Yaoundé.

 Le 15 Juillet  marque donc un temps de pensée pour le combat mené par tous les défenseurs des droits humains en général. Selon les organisateurs, il est important de tirer la sonnette d’alarme en initiant cette journée pour interpeller les autorités sur le climat délétère   actuellement en défaveur des défenseurs des droits humains au Cameroun. 

 

 

 

 

 

Elise Kenimbeni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *