Economy

Les Écoles de Statistiques et Démographie au Cœur du Suivi des ODD en Afrique Francophone

Ces grandes écoles sont le principal pôle d’attraction du projet SODDA qui est piloté par Expertise France depuis 2017.

 

 

Pour répondre à la demande croissante des données harmonisées et de qualité, la France dans le cadre de sa politique de développement, renforce les systèmes statistiques nationaux des pays partenaires avec l’appui des organisations régionales. C’est ce qui justifie la mise en œuvre au Cameroun du projet d’Appui au Suivi des ODD en Afrique (SODDA).

 

Dans le cadre de la poursuite des activités du projet SODDA, des journées de sensibilisation se tiennent annuellement.

 

Au Cameroun, pour cette deuxième journée de sensibilisation sur le suivi des objectifs de développement durable (ODD) en Afrique Francophone, tenue le 6 mai 2021 à Yaoundé, c’est près de 200 participants nationaux et internationaux qui ont été réunis dans le respect des mesures barrières contre la pandémie à Covid 19.

 

Ces travaux placés sous le thème : « Suivi des Objectifs de Développement Durable en Afrique dans le contexte de crise sanitaire due à la COVID19 » avaient pour objectif majeur ; de sensibiliser les participants et toutes les parties prenantes sur la nécessité de préserver la qualité et la disponibilité des données pour le suivi des progrès dans la réalisation des ODD, en contexte de crise sanitaire.

 

Il a été question ,durant les échanges, de mettre en exergue cette plus-value des ODD dans la formation des étudiants de l’institut Sous-régional de Statistique et d’Economie Appliquée(ISSEA) et l’institut de Formation et de Recherche Démographiques (IFORD) qui sont les cœurs de cibles de ce projet piloté avec l’appui d’Expertise France.

 

Les ODD 2, 8  et 16 sont spécifiquement mis en vitrine dans le cadre du suivi de ce projet.  Il s’agit d’éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable pour ce qui est de l’ODD 2. De promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous pour ce qui est de l’ODD 8. Et  pour l’ODD 16 ; de promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes à tous aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous.

 

L’administrateur provisoire de l’IFORD, Dr Steve Bertrand Mboko dans son propos liminaire a souligné l’importance de cette initiative qui vient davantage enrichir les programmes de l’ISSEA et l’IFORD.

 

 

Selon Nadège Tchouapi, point focal SODDA à l’IFORD, il est plus question  d’une appropriation et surtout de l’intégration du suivi des ODD dans la formation des cadres des statistiques. D’où le choix des écoles de formations en statistiques et en démographie qui ont été ciblées afin d’intégrer dans leurs programmes des thématiques en lien avec des ODD.

 

Elle indique que : « Cette journée de sensibilisation participe justement de la présentation des travaux des étudiants sur ces thématiques. »

 

 

En ce qui concerne la contribution des démographes et statisticiens au suivi des ODD, Nadège Tchouapi souligne que ces derniers participent à travers leurs travaux de recherches et appui aux Etats et aux structures de développement.

 

Elle ajoute que : « Le système de statistiques a constaté que dans le curriculum des statisticiens et démographes il fallait justement mettre un accent sur cette intégration pour améliorer les indicateurs. Donc cette faiblesse constatée est prise en compte… »

 

Tel que l’a indiqué le comité d’organisation de ces deuxièmes journées de sensibilisation, le projet SODDA a pour but de répondre aux besoins grandissants en termes de qualité et de disponibilité des données statistiques pour la mesure des progrès réalisés dans le cadre des ODD.

 

Placé sous la houlette d’Expertise France, en partenariat avec AFRISTAT et l’INSEE, le projet SODDA a pour objectif principal de développer une réflexion intégrée sur les indicateurs de suivi des ODD que les pays d’Afrique francophone pourront ensuite valoriser à l’échelle internationale. Le projet SODDA a pour principaux acteurs de mise en œuvre AFRISTAT, les Ecoles de Statistique Africaines (ESA), dont l’ENSAE à Dakar au Sénégal, l’ENSEA à Abidjan, Cote d’Ivoire, l’ISSEA et l’IFORD à Yaoundé, Cameroun. Il est implanté dans 6 pays membres de la CEMAC.

 

 

 

 

 

 

Elise Kenimbeni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *