Society

Performance Académique: L’Université de Yaoundé I Parmi les Meilleures du Monde

L’université mère du Cameroun a été classée parmi les 2000 meilleures universités du monde.

 

 

Selon le “Center for World University Rankings(CWUR)”, qui est le centre des classements mondiaux des universités, l’université de Yaoundé I se distingue pour la période de 2021 à 2022. L’université camerounaise a été classée 1321ème sur un total de 2000 universités retenues par le CWUR, qui a fait une sélection scientifique après un recensement de 19.788 institutions.

 

L’université de Yaoundé I se distingue sur l’échelle africaine en occupant la 27ème position parmi les 59 universités  du continent noir. Un classement qui laisse percevoir la montée de l’université mère du Cameroun aux rangs des géants du monde.

 

Le classement du CWUR tel que lu sur son site web est dominé par des universités américaines, tandis que,  parmi les universités du continent africain classées, l’Afrique du Sud et l’Égypte arrivent en pole position.

 

L’organisme crée en 2012, reconnu pour son classement avéré et sa crédibilité, a établi sa sélection sur plusieurs critères scientifiques. Celles-ci sont : la visibilité des universités sur la toile, les programmes de recherches, la qualité du corps professoral, la qualité des enseignements ainsi que l’employabilité des diplômes délivrés.

 

La position de l’université de Yaoundé I devant d’autres institutions occidentales a surpris bon nombre de personnes qui ont douté de sa transfiguration depuis quelques années. Cette percée remet au gout du jour la qualité des formations et des enseignements qui sont dispensés dans cette institution  et qui de surcroit est la mamelle de plusieurs talents camerounais.

 

 

L’on ne saurait parler de l’université de Yaoundé I sans parler de son Recteur, Professeur Maurice Aurélien Sosso tient les rênes de cette institution depuis 2012. Le Recteur de l’université mère a jusqu’ici initié, avec le concours de sa hiérarchie, de nombreuses innovations au sein de cette grande école et a mis en place plusieurs réformes qui sont visibles tant en interne dans les amphithéâtres qu’à l’externe au sein du campus de Ngoa-Ekelé. Et c’est d’ailleurs l’un des points saillants qui ressort des témoignages de certains étudiants, universitaires et collaborateurs du Recteur qui l’accompagne dans la poursuite de ses missions depuis près de 9 ans.

 

Cependant, plusieurs questions taraudent les esprits suite à ce classement. Si la visibilité des universités camerounaises sur la toile est consacrée, l’université de Yaoundé I qui a souffert de ne pas être assez visible sur la toile aurait hérité d’un classement plus avancé ? L’on se demande également à quoi ont servi les 2,5 milliards francs CFA que le ministre d’Etat, ministre de l’enseignement supérieur, le Professeur Jacques Fame Ndongo, dit avoir versé à la « Cameroon Telecommunications » (Camtel) l’an dernier ? Des fonds qui selon certaines informations étaient  destinés à la lutte contre la Covid-19, pour la visibilité en ligne des huit universités d’Etat du Cameroun.  Cette visibilité tant attendue n’a pas été perceptible depuis lors au regard de plusieurs analyses. Et pourtant si cela avait été le cas, une autre institution camerounaise aurait bénéficié d’une position ou encore aurait  été sélectionnée dans le cadre de ce classement du CWUR.

 

Il faut dire qu’en février 2021, l’université de Yaoundé I a été classée 1ère d’Afrique Centrale et 3ème du continent par l’agence Webometrics, qui s’appuie sur la digitalisation des universités.

 

 

 

 

 

TimesNews2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *