Society

PTS-Jeunes : Clap de Fin pour les Remises d’Appui aux Jeunes par la région du Centre

La dernière étape de la remise des appuis aux jeunes s’est tenue à Awae dans la région du Centre.

Mounouna Foutsou, ministre de la jeunesse et de l’éducation civique accompagnée d’une forte délégation a fait une descente sur un site de production d’ananas dans la commune d’Awae, département de la Mefou et Afamba.

Ce premier arrêt avant la cérémonie proprement dite a permis au patron de la jeunesse de toucher du doigt les réalités du terrain notamment en terme de dynamisme des jeunes de cette localité.

Joseph Désiré Ondoua,  l’un des jeunes a expliqué au ministre que cette production de 2 hectares est organisée en chaîne de production.

« Nous avons un groupe de jeunes chargé de cultiver les ananas et un autre groupe chargé de transformer les fruits » dit-il.

Le Ministre a exprimé sa satisfaction face au travail de ces jeunes. Mounouna Foutsou a expliqué que c’est exactement ce qu’il faut faire en terme d’entreprises. Se constituer en chaîne de production pour pouvoir alimenter le marché et trouver son compte.

Tout juste après la visite de l’unité de production d’ananas, le ministre et sa délégation se sont rendus à la place des fêtes. Mounouna Foutsou était accompagné de son homologue Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre du Commerce.

La cérémonie a débuté par le discours d’accueil du maire de la commune d’Awae, André Rémy Akono Alinga. Le Maire a présenté la Commune d’Awae en insistant sur le fait qu’elle est composée à 51,95% des jeunes. Ces derniers rythment la vie économique de la localité à travers l’élevage, l’agriculture et le commerce informel. L’appui du Pts-Jeunes va apporter une motivation supplémentaire aux jeunes tel qu’il l’a souligné.

Puis s’est tenue la phase d’initiation, les chefs traditionnels à travers un rite ont fait du ministre, un grand notable de la communauté Mvele et citoyen d’honneur de la Commune d’Awae.

Après cette phase, parole a été donnée au président régional du conseil national de la jeunesse du Cameroun. Gaël Brice Sop, a saisi cette occasion pour témoigner l’estime du gouvernement à l’endroit de la jeunesse.

Il dit : «  la présence des jeunes bénéficiaires est la preuve de la volonté du gouvernement de transformer le tissu économique du Cameroun et de faire des jeunes des Ambassadeurs de bonne moralité et de dynamisme. »

Le Président régional a indiqué que de toutes les initiatives gouvernementales en faveur des jeunes, le Pts-Jeunes est le projet par excellence pour l’insertion Socio-économique des jeunes. Il a invité ses pairs jeunes à faire bon usage de ces appuis afin de se montrer digne de la confiance placée en eux par l’État.

Parole a été donnée également à un ambassadeur du Youth Connekt dans la région du Centre Ce jeune a indiqué qu’il lui a fallu beaucoup de courage pour se lancer dans l’entrepreneuriat. Il a encouragé les jeunes à faire de même et leur donne l’assurance à travers son parcours, que la voie de l’entrepreneuriat conduit au succès lorsqu’on y met tout son sérieux. Il leur a confié qu’il est actuellement président d’une coopérative qui fait dans la production de plusieurs produits tels que l’ananas ou encore du riz.

Françoise Puene, plus connu comme mamy nyanga, Ambassadrice nationale du Youth Connekt Cameroon a pris part à cette cérémonie. Elle a remercié également le gouvernement pour le Pts-Jeunes. Elle a appelé la jeunesse à saisir toutes les opportunités gouvernementales en leur faveur pour leur insertion Socio- économique. C’est dans cette lancée que l’ambassadrice présente le Youth Connekt Cameroon et l’engagement de sa fondation à accompagner le gouvernement dans ce projet en menant diverses activités en faveur des jeunes.

Autre témoignage poignant au cours de cet évènement c’est celui de Stéphane Meye, Directeur Général de Meye Tech-innovation. Il a indiqué que son entreprise a développé le premier antivirus africain doté d’une intelligence artificielle et s’est lancé dans ce projet après avoir constaté que le Cameroun perdait 60 millions de dollars dans le piratage de données et les attaques cybernétiques. C’est fort de ce constat que son entreprise s’est lancée dans cette recherche il y a 3 ans et grâce à l’accompagnement du ministère de la jeunesse et de l’éducation civique, à travers le FONIJ, l’entreprise a grandi et emploie à ce jour 15 personnes à Yaoundé et à Douala.

En ce qui concerne la présentation technique du Pts-Jeunes et des équipements d’installation ainsi que les kits de REAMORCE, l’Inspecteur Général des Programmes et Méthodes d’Enseignement et de Formation a éclairé l’assistance. De la présentation faite par Marc Armand Sandjok, on retient que c’est une initiative du Président de la République dont l’ambition est de contribuer à juguler le chômage des jeunes et de dynamiser la croissance économique par l’appui à la création d’entreprises et d’emplois. Le processus de préparation de ce programme a permis d’identifier les activités centrales et charnières qui constituent le socle de la réussite dudit plan.

S’agissant des appuis, il a souligné qu’il y’a entre autres ; des machines à coudre, des machines à laver, des extincteurs, un salon pour salle d’attente, des climatiseurs LG, des pistolets de peinture sans fil. S’agissant des kits pour le REAMORCE on a des motos, des groupes électrogènes et une unité de sonorisation

L’honorable Roger Melingui, élite de la région du Centre a aussi saisi l’occasion pour dire merci au gouvernement, ceci pour les appuis du Pts-Jeunes.

Le représentant des jeunes, Abba Alexandre a remercié le gouvernement.

Il dit : «  Beaucoup de jeunes ont cru à une utopie. Aujourd’hui, tout le monde peut se rendre compte que c’est une réalité. Ces appuis produiront à coup sûr des entrepreneurs, qui les utiliseront à bon escient et les fruits de ces entreprises profiteront à toute la société. »

Pour clôturer, le ministre Mounouna Foutsou a pris la parole.

Après avoir parcouru les 9 autres régions pour toucher du doigt les réalisations des jeunes, le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique indique que de manière générale, les résultats à travers le pays sont encourageants.

« Les pouvoirs publics sont néanmoins conscients que beaucoup reste encore à faire, car la masse des jeunes en quête d’insertion socioéconomique demeure importante et beaucoup de projets déposés auprès des différentes administrations sont toujours en attente de financements. » a souligné Mounouna Foutsou.

Dans son propos liminaire, le Ministre a déploré le contexte d’insécurité dû aux crises socio-politiques exacerbées aujourd’hui par la pandémie du COVID-19, qui  ont largement influencé les actions gouvernementales planifiées en vue d’améliorer les conditions de vie des populations.

Il a indiqué que le gouvernement s’est retrouvé dans l’obligation de procéder à la réduction du budget annuel de l’État, les crédits alloués aux projets des jeunes dans le cadre du Plan Triennal Spécial-Jeunes ont été préservés sur Hautes instructions du Président de la République.

Aux jeunes, le ministre a réitéré comme à chaque étape qu’ils sont désormais des entrepreneurs et gestionnaires de ressources humaines.

Il dit : « Terminée la phase des doutes, du scepticisme et du découragement. Place désormais à la confiance en soi car vous serez désormais des entrepreneurs et gestionnaires de ressources humaines pour la plupart. Ce qui requiert des habiletés et des qualités de managers que sont entre autres le sens de l’organisation du travail, le travail en équipe, l’assiduité et la ponctualité, la capacité d’écoute et j’en passe. Je vous invite par conséquent à avoir la foi en vos projets respectifs, que vous devrez conduire avec toute la rigueur et l’engagement nécessaires. La balle est désormais dans votre camp. Sachez que les autres jeunes auront le regard fixé sur vous. Pendant la phase d’opérationnalisation de votre projet, faites usage de vos séances de réarmement moral, civique et entrepreneurial, pour surmonter toutes les difficultés qui s’opposeraient à vous. »

La cérémonie d’Awae s’est achevée par la remise des kits et appuis financiers aux jeunes bénéficiaires de la région du Centre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elise Kenimbeni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *