Politics

Session Parlementaire de Novembre : Célestin Tabouli, intrépide et Prêt à relever de Nouveaux Défis

 Au moment où les travaux de la session parlementaire de Novembre 2020 s’ouvrent à Yaoundé, capitale camerounaise, le député du Mayo-Danay Sud compte pleinement porter la voix de ses populations à l’hémicycle.

 

 

Honorable Célestin Tabouli, député du Mayo-Danay Sud dans la région de l’Extrême-Nord a pris part à l’ouverture de la session de novembre 2020 de l’assemblée nationale au palais des congrès de Yaoundé. Il estime que l’interpellation du très Honorable Cavaye Yeguié Djibril, président de l’assemblée nationale en ce qui concerne les nombreuses crises qui affectent le pays devraient être au centre des échanges qui vont, entres autres, meubler cette session dédiée à l’examen du budget 2021 de l’Etat.

Les crises qui minent le vécu quotidien des populations dans les régions de l’Extrême-Nord où sévit Boko Haram, le Nord-Ouest et Sud-Ouest où les sécessionnistes sèment la terreur, doivent trouver solutions selon le député du Mayo-Danay Sud. Toutefois, il reconnait la résilience des gouvernants face à ces tumultes. 

« Le Cameroun est débout, nous devons le maintenir sur cette lancée » dit-il pour corroborer au discours du président de l’assemblée nationale.

En ce qui concerne ses attentes durant la session budgétaire qui s’annonce très riche et fastidieuse, le digne fils du Mayo-Danay Sud plaide pour une augmentation des enveloppes allouées aux parlementaires pour des projets de développement. Le souhait de l’honorable Tabouli est de relever le niveau de vie des populations de sa circonscription.

« En tant qu’élus, nous souhaitons que les enveloppes en matière d’investissements  publics dans nos zones et surtout nos circonscriptions politiques soient consistantes pour permettre à ce que des travaux soient effectués au profit de la base. Pour permettre justement le relèvement de niveau de vie de ces populations-là afin qu’elles se retrouvent en l’élu que je suis. »

Connu pour son dynamisme et ses qualités humaines, le député n’a cessé d’être  sur le terrain, ceci dans les quatre arrondissements de sa circonscription pour palier  certains problèmes auxquels font face ses populations.

« En réalité la vie d’un député en inter-sessions ne devrait pas être de tout repos, parce que le député après chaque session devrait se consacrer à d’autres problèmes de développement de sa base. Je pense que c’est à cela que je me suis attelé. J’ai d’abord formé  399 jeunes aux petits métiers générateurs de revenus parce que nous savons aujourd’hui que le chômage est quelque peu ambiant dans notre pays. Il est question à travers notre réseau PROMO-ENTREPREUNARIAT de nous mettre résolument aux côtés des pouvoirs publics pour apporter ce coup de pouce en formant des jeunes qui puissent s’autonomiser dans le cadre des micro-projets.

A titre de rappel, l’élu du peuple de la campagne jusqu’aux élections n’a cessé d’être au chevet des populations de sa circonscription dans le Mayo-Danay Sud.

Durant des mois, bien avant la session de Juin dernier et celle en cours, l’honorable Célestin Tabouli a été au four et au moulin dans le cadre de la lutte contre la Covid-19,  ceci en distribuant des kits d’hygiène et masques afin de barrer la route au virus. Il a également procédé à la distribution des sacs de mil aux familles nécessiteuses.

En termes d’infrastructures, le digne élu du Mayo-Danay Sud a fait parler de lui à travers la construction de la route Yoldeo-Lera, longue de 1kilometre sur l’axe Saotchai-Doukoula, dont le cout des travaux est estimé à 2.690.000 FCFA. Une aubaine pour les populations de cette partie du pays qui depuis plus de 9ans sont dans l’attente du bitume du tronçon attribué à l’entreprise Entrebatt Sarl.Contrat résilié en 2014 du fait de la défaillance de cette entreprise, qui malgré tout s’est vu être attribuée une fois de plus ce marché en 2014 selon des informations recueillies dans le journal hebdomadaire midi libre.

 

 

 

 

 

 

Elise Kenimbeni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *