Society

Violences Basées sur le Genre : Lady’s Cooperation et son Projet A Cœur Ouvert

La présentation de ce projet dénommé : « A cœur ouvert » s’est tenue le 30 mars 2021 à Yaoundé.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités et de ses missions premières, qui sont axées sur la lutte contre les violences basées sur le Genre(VBG) au Cameroun, Lady’s Cooperation en collaboration avec l’association nationale des footballeuses du Cameroun (ANFC), ont officiellement présenté aux acteurs de la société civile et élus locaux le projet dénommé : « A cœur ouvert ».

Ce projet qui découle de l’analyse des cas de violences et violations enregistrés dans le milieu sportif féminin camerounais va servir de recueil pour de nombreux plaidoyers. Ces plaidoyers selon les deux associations, vont permettre d’élaborer un plan stratégique de gestion et prévention des VBG dont Lady’s Cooperation et l’ANFC vont mettre en œuvre.

 

Il est question selon Berthe Marcelle Awoh, fondatrice et par ailleurs Directeur technique de Lady’s Cooperation d’encourager ces femmes stigmatisées et discriminées dans leur chair par les autres et par elles – même, à dénoncer ces abus qu’elles subissent au quotidien dans leurs environnement.

Elle dit : « Nous avons constaté que si nous ne faisons rien le sport féminin ne sera plus valorisé. Et notre slogan qui est : ‘footballeuses mais femmes d’abord’ vient mettre ce projet en exergue, d’où ce partenariat avec l’ANFC. Le projet  ‘A Cœur Ouvert’, c’est une série d’activités que nous comptons mettre en œuvre, telles que l’assistance psychologique, juridique dans la promotion de leurs droits. C’est parce que beaucoup sont ignorantes de leurs droits qu’elles ne peuvent pas véritablement s’assumer… »

Berthe Marcelle Awoh a également indiqué le fait que  ce projet va recruter un moniteur afin de permettre à plusieurs femmes d’être préparées physiquement à la gestion des VBG dans leur entourage.

Pour la Présidente de l’ANFC, Nguidjol Gabin, c’est un projet à saluer et à vulgariser davantage au moment où de nombreux efforts sont fait pour contribuer à la réduction des abus et violences de tout ordre et surtout dans le monde du football féminin.

«  La réalité c’est que dès qu’une société se fonde d’une manière ou une autre il ya des abus. Alors, réduire au maximum les abus est l’un des objectifs que nous sommes entrain de nous assigner notamment avec l’association Lady’s cooperation qui nous a soumis son projet et que nous avons partagé… » Dixit Nguidjol Gabin

La Présidente de l’ANFC dans ses propos a aussi souligné le fait que plus en plus des abus sont observés et enregistrés dans le milieu du football qui connait beaucoup d’évolution avec la mondialisation et son attrait financier.

Les mythes et stéréotypes que certaines personnes ont sur les femmes sportives ont été abordés par les participants. Certaines participantes ont partagé leurs expériences en tant que footballeuses qui ont pu fonder des familles et se marier tout en vivant la passion du sport qu’elles ont choisi.

L’atelier de présentation du projet ‘A Cœur Ouvert’, qui s’est tenu à la salle de conférence de la FESCADI a enfin de compte permis de réfléchir sur des stratégies d’adhésion massive à ce projet.

 

 

 

 

 

Elise Kenimbeni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *