Society

MINAS-OIM : Protection et Réintégration Des Migrants Camerounais de Retour Volontaire

Le Ministère des Affaires Sociales en partenariat avec l’Organisation Internationale des Migrations ont lancé le 6 juillet 2022 à l’hôtel Aurélia Palace, sis au quartier Nylon Bastos, une série de formations de renforcement des capacités sur l’approche intégrée de la réintégration.

Le Ministère des Affaires Sociales et l’Organisation Internationale des Migrations œuvrent ensemble pour la protection des migrants. Une série de formations de renforcement des capacités sur l’approche intégrée de la réintégration a été ouverte a Yaoundé, capitale du Cameroun le 6 juillet 2022.

Ce projet vise à renforcer la gestion des migrations et à répondre à la nécessité urgente de protéger et de sauver la vie des migrants le long de la route migratoire de la Méditerranée centrale. Pendant trois jours, 140 personnes seront formées dans les villes de Douala, Yaoundé et Bafoussam, et plus tard dans le reste des régions. L’objectif est de les former et de les outiller sur les concepts clés de la réintégration de l’OIM.

 Il faut souligner que cette cérémonie se tient au lendemain du premier forum International d’examen des migrations tenu à New-York, sous l’égide de l’Assemblée Générale des Nations-Unies du 17 au 20 mai dernier. A ce jour, l’OIM a facilité le retour volontaire de 5468 Camerounais, et dont 4000 d’entre eux ont bénéficié d’une aide à la réintégration économique, sociale et ou psychosociale.

Dans le cadre de l’initiative EUTF-OIM pour la Protection et la Réintégration des Migrants, financé par l’Union Européenne et pilotée par le Ministère des Relations Extérieures, le MINAS a mis à disposition un bâtiment du Centre d’Ecoute et de Transit qui a été réhabilité et équipé en vue de renforcer le dispositif d’accompagnement des migrants de retour volontaire, en rendant pérenne l’assistance dès leur arrivée, en sécurisant temporairement ceux d’entre eux ne pouvant dans des courts délais retourner dans leurs zones d’origine. Face à ce phénomène de migrations qui prend de l’ampleur, donnant l’illusion d’un bonheur qui serait toujours ailleurs que chez soi, le Ministre des Affaires Sociales.

Pauline Irène NGUENE dans son discours d’ouverture a invité la communauté nationale et internationale à briser le tabou et la loi du silence en signalant les cas de trafic des personnes au 1503 qui est la ligne verte et gratuite du MINAS, disponible 24 heures sur 24.

Cellcom MINAS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.