Society

MINAS: 710 Millions de Francs CFA pour les Communes

C’est dans le cadre de la décentralisation qui suit son cours. L’objectif est de contribuer au bien-être des populations selon la ministre des affaires sociales.

 

 

Le processus de décentralisation est suivi de près par le ministère des affaires sociales (Minas). Pauline Irène Nguéné a inscrit ce chantier gouvernemental dans les activités marquant la quatrième édition de la semaine de la solidarité nationale et de l’entrepreneuriat social (SESES), dont les travaux vont du 08 au 11 décembre 2020 à Yaoundé.

Le thème retenu à cet effet est « promouvoir le développement social local ». L’événement a bénéficié de l’accompagnement  du ministre de la décentralisation et du développement local (Minddevel).

On retient au terme de la première journée que 710 millions de francs CFA ont jusqu’ici été injectés par le ministère dans la mise en œuvre de la décentralisation.

« Nous voulons plaider auprès des collectivités territoriales décentralisées pour la mise en œuvre effective et progressive d’une assistance sociale locale », a dit Pauline Irène Nguéné.

L’objectif selon la ministre est de « maintenir un  cadre de visibilité dans tous les secteurs de la vie socio-économique » en assurant l’ancrage de l’assistance sociale en matière de décentralisation.

Mieux, il s’agit concrètement de  «  s’attacher au développement de politiques de prévention des exclusions sociales sous toutes les formes »  , affirme la ministre. Il est question d’améliorer les conditions de vie des populations avec leurs contributions et à tous les niveaux. Le Minas veut également faire d’elles des bénéficiaires et des acteurs de l’assistance sociale.

Le ministre de la décentralisation et du développement local (Minddevel) a quant à lui insisté sur la synergie d’actions et de la solidarité gouvernementale qui permet à l’État, et donc au MINAS, d’assurer sa mission. Georges Elanga Obam a précisé que le Cameroun est résolument engagé dans le processus d’accélération de la décentralisation à prescrite par le président de la République. A ce propos, le Minddevel note que l’exercice du transfert de compétences dans le secteur social depuis 2010 est effectif. Trois compétences transférées par l’État aux CTD sur soixante-trois sont dévolues au MINAS. Il s’agit de « l’attribution des aides et des secours aux nécessiteux et aux indigents », « la participation à l’entretien et à la gestion des centres de promotion et de réinsertion sociales » et enfin « l’assistance aux établissements sociaux ».

Contributions

Augustin Tamba, le président de l’association Communes et villes unies du Cameroun (Cvuc), a indiqué que le choix du thème atteste de ce que l’assistance sociale est « une préoccupation majeure qui met cette problématique au cœur de la décentralisation » ; « une synergie agissante », selon le maire de Yaoundé 7. Pour lui, Cvuc compte jouer son rôle car les maires doivent intégrer ou continuer de le faire l’assistance sociale dans les plans communaux de développement (PCD).

La coordinatrice nationale du programme national de développement participatif (Pndp) a quant à elle précisé que plusieurs projets ont été portés par sa structure. Toutes les Communes en ont bénéficié a-t-elle dit. L’objectif ici est de renforcer les finances locales pour des infrastructures sociales économiques durables. D’après la coordinatrice, le Pndp est par conséquent devenu un partenaire  du Minas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Timesnews2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *